Allez au contenu | Allez à la navigation | Allez à la recherche



Vous êtes ici :

Conseils aux candidats


Envoyer le contenu de cette page à un ami :

Veuillez entrer une adresse e-mail valide (de type vous@laposte.net)
Pour envoyer le message à plusieurs amis, séparez les adresses par un « ; »

*Champ obligatoire

L'entretien en face à face

Un bon entretien de recrutement est :

  • Interactif : Vous ne devez pas toujours monopoliser la parole.
  • Dynamique : Ne laissez pas de blanc pendant la discussion.
  • Organisé : Le jury à l'initiative du départ. Il commence généralement par vous questionner sur votre cursus professionnel, l'entreprise, vos motivations.
  • Limité : Vous avez un temps déterminé. Si l'entretien face à face dure 30 minutes, il faut que vous soyez synthétique et clair.


Voici une "check-list" des précautions à prendre avant votre départ :

  • Relisez votre CV et votre lettre de motivation ; évitez :
    •    le CV non personnalisé pour la formation et le métier
    •    le CV trop long (de plus de 3 page
    •    le CV avec de gros blocs de texte difficiles à lire
    •    le CV avec des fautes d'orthographe ou de frappe
  • Relisez la description de la proposition de formation et du poste pour lequel l’entreprise souhaite vous former ciblez les points clefs de l'annonce.
  • informez vous sur l'entreprise via son site web ou Internet en général.
  • Connaissez la localisation du lieu de rendez-vous et faites une estimation du temps pour s'y rendre. (Objectif: ne pas arriver en retard).
  • Prévoyez une sacoche, un bloc-notes et un crayon pour noter certaines informations ou pour transporter des documents.
  • Soignez votre présentation.
  • Reprenez les questions que vous souhaitez poser et auxquelles vous aurez à répondre.

N’arrivez pas trop en avance, cinq minutes suffisent. Adoptez une démarche tonique et une poignée de main ferme. Soyez sûr de vous mais sans trop.

Assoyez-vous normalement.
Privilégiez les mains à plat devant vous.
Evitez de croiser vos bras. Pour les nerveux qui n’arrivent pas à tenir en place, vous pouvez vous munir d’un papier et d’un crayon. D’une part vous pourrez prendre des notes et de l’autre vous pourrez canaliser vos tics gestuels sur le stylo.

C’est l’exercice redouté même pour les personnes qui ont confiance en elles.
Vous pouvez vous exercer seul ou avec des copains . Faites un scénario d’entretien en réfléchissant à des éventuelles questions et à la manière d’y répondre. Avant la prise de parole, respirez  ainsi vous calmez votre  rythme cardiaque. La première phrase est la plus difficile.
Parlez calmement. Il ne faut pas oublier que l’entretien est un dialogue, aussi n’hésitez pas à questionner votre interlocuteur qui appréciera votre participation.
Essayez de vous dégager de toute pression, en considérant l’entretien comme un événement constructif. Il peut aboutir à une embauche ou au pire des cas à un bon exercice. Il n’y a rien à perdre.

Certes, l’entretien reste un dialogue, mais il est néanmoins un moyen d’évaluation. Les questions pièges ou une tonalité agressive peuvent être employées pour vous tester. Vous avez décroché l’entretien, maintenant vous êtes évalué. Alors, ne vous laissez pas démonter et ne soyez pas sur la défensive. Tout cela fait partie du processus de sélection. L’évaluateur jauge votre faculté à faire face à certaines situations, voire à une certaine pression.
Ne montrez pas que vous êtes déstabilisé. Ne vous mettez pas sous tension et évitez d’avoir le regard fuyant. Il n’y a pas de piège. Si vous postulez pour un poste où la gestion du stress est une variable importante, il est normal que le recruteur souhaite connaître vos réactions. C’est une sorte de mise en situation professionnelle.
 
Nos recruteurs recherchent un large éventail de compétences  

  • Sens de la communication  
  • Sens de la relation client
  • Capacité à résoudre les problèmes 
  • Adaptabilité
  • Sens de l’entraide

Pouvez-vous vous présenter ?
 
Qu’est ce qui vous motive dans cette offre de formation ?
Que connaissez-vous de notre centre de formation
Que connaissez-vous notre entreprise ?
 
Qu’est ce qui vous attire dans ce métier ?
Quelles qualités pensez-vous avoir pour ce poste ?

Analysez votre comportement, vos réponses et vos questions posées. Avec le recul qu’auriez vous répondu ou fait ? Ecrivez les idées qui vous viennent spontanément. Elles vous serviront pour un autre entretien. Les erreurs doivent justement servir à ne pas les reproduire ; d’où l’intérêt de multiplier les entretiens pour s’entraîner et s’améliorer. Toutefois, il arrive souvent de sortir d’un entretien avec de mauvaises impressions alors qu’en réalité, le recruteur a particulièrement apprécié votre argumentation. Car n’oubliez pas, il n’y a pas de bonnes réponses à un entretien, mais une cohérence et un fil conducteur à tenir.